lundi 14 novembre 2005

I- LES DEUX FRERES LE GOFF DU 116ème RI de Vannes

1-PRESENTATION : De Quillianet en Peumerit à la première bataille de la Marne

Au moment ou la première guerre mondiale est déclarée, Jean Marie LE GOFF dit "Guillaume" (sur la photo à gauche), né à PEUMERIT(Finistère) le 18 mai 1891, effectue son service militaire au 116ème Régiment d'infanterie de Vannes depuis le 9 octobre 1912.Noël Alain LE GOFF dit "Alain", son frère, (sur la photo à droite), né en la même commune le 15 mars 1893 l'a rejoint depuis son incorporation au service le 27 novembre 1913. 

alainetjean2

12mars1913

2juil1914Coet2juil1914bis

IdentiquePrise_de_trompette

Ci-dessus, la comparaison de trois portraits provenant des photos précédentes, où on peut voir Jean-Marie (Guillaume) Le Goff. À deux reprises, il tient une trompette et on peut voir qu'il la tient de la même façon.

2-SITUATION DU REGIMENT D'AOUT A SEPTEMBRE 1914:"116ème de ligne autour de ton drapeau"

octobre_2005_0062                     octobre_2005_0071

(d'après les renseignements aimablement fournis par Monsieur Jean-Yves RIO, que je salue bien amicalement)

Le régiment dès le 7 août 1914 s'embarque en Gare de VANNES direction GRAND-PRE (Ardennes). Les 9-10 août, le 116ème cantonne a AUTRUCHE et AUTHE; les 12-13 stationnement à BERLIERE; le 14 à YONCK, le 15 à THELONNE, le 16 à MAIRY, le 17 à POURU-SAINT REMY, le 21 bivouac en forêt de BERTRIX. Le 22 août aura lieu la bataille de MAISSIN; elle constitue l'une des toutes premières du conflit dans lequel les régiments de Bretagne sont engagés (19 RI, 118 RI et 116 RI..).et également l'une des plus meurtrière dans cette région du Luxembourg.

A partir du 24, la retraite s'annonce et le repli s'effectue sur SAINT-AIGNAN. Après plusieurs jours de marche le bivouac s'installe à LOUVERGNY le 29.

3-LES DERNIERS JOURS :DU 7 AU 19 SEPTEMBRE 1914

A compter du 7 septembre le régiment se cantonne sur la ligne Normée-Lenharrée, et s'apprête à vivre la première bataille de la Marne. Le Régiment se porte en renfort du 19ème RI à l'entrée du village de Lenharrée. Le 8 septembre, vers 3 heures du matin, la fusillade éclate à l'initiative des allemands après un bombardements d'obus incendiaires, le 19ème tente de contre-attaquer mais le 118ème est débordé sur la gauche. D'après le récit de Monsieur Jean-Marie RIO, sergent de la 2ème Compagnie du 116ème, le bataillon est obligé de se replier et connaît des pertes sévères. Les allemands mettent l'assaut final sur le village de Lenharrée.

Jean Marie LE GOFF est porté disparu le 8 septembre 1914 suite au combat de Lenharrée, manquant à l'appel le soir. Un témoignage d'un camarade de régiment un dénommé JAFFRE Yves Pierre Marie précisera plus tard, qu'il a été blessé grièvement le 8 septembre, et qu'il est décédé le 11 septembre 1914 à Lenharrée au poste de secours présupposé "allemand" bien qu'à compter du 10, les allemands ne semblaient plus tenir le village. (Etant ici précisé qu'à ce jour il n'a pas eu être localisé son lieu de sépulture, bien qu'enterré le 11 septembre à Lenharrée)

Noël Alain Marie LE GOFF, son frère, se retrouve désormais seul, et poursuit avec le 116ème en passant par Sommesous, Ecury-sur-Coole, Châlons, Suippes, Saint-Hilaire-le-Grand. Le 13 septembre, à 1.500 mètres du Village de Saint-Hilaire, le régiment se heurte à l'ennemi. Le 14 le régiment toujours en lutte se porte vers le Moulin de Chantereine, pour y stationner. Noël blessé au combat de Saint-Hilaire Le Grand, certainement le 13, se retrouve le 14 à l'Hôpital Auxiliaire de Troyes numéro 6. Il y restera jusqu'au 19 septembre 1914, date de son décès. Sa bravoure lui vaudra une citation à l'ordre du régiment portant les mentions suivantes, savoir :

"LE GOFF Noël Alain Marie, matricule 5146, active, soldat à la 3ème compagnie du 116° régiment d'infanterie : Excellent soldat, modèle de bravoure, très belle attitude au feu.Blessé grièvement au combat de Saint-Hilaire Le Grand. Décédé des suites de ses blessures le 19 septembre 1914"

Il repose à ce jour à la Nécropole Nationale "La Ferme de Suippes" dans le Carré 14/18 Troyes numéro 1097.

Les deux frères LE GOFF figureront malheureusement parmi les premiers enfants de la commune de Peumerit morts pour la France dans ce conflit.

Voir l'historique du 116ème RI en format PDF

RI_116

On y trouve le nom de:

  1. Le Goff Noël, 1913, Soldat, 19 septembre 1914, Hôpital 6, Troyes.

Posté par tigrou31 à 17:12 - Permalien [#]